Initialement positionné comme grossiste généraliste régional, la société Actual Systèmes n’a eu de cesse, depuis son rachat par Alain Cadot, son président, en 2007, de devenir un véritable VAD national.
On peut estimer la transition est opérée : « Si nous proposons encore des produits de commodité, ceux-ci sont traités automatiquement par notre site de vente en ligne, ce qui permet à nos équipes commerciales de se concentrer sur les produits à plus forte valeur, comme les serveurs et solutions de stockage Fujitsu Technology Solutions et HP, les infrastructures de réseau Cisco, les systèmes de protection APC ou encore les OS et outils de virtualisation Microsoft, VMware et Citrix », souligne Alain Cadot qui a récemment complété son catalogue des systèmes de sécurité Watchguard. Afin de démontrer son offre à ses revendeurs, Actual prépare, pour le printemps prochain, un demo center, inédit dans le sud-ouest et comprenant serveurs, racks, KVM, systèmes de stockage et hyperviseurs. En parallèle de son offre de produits, Actual Systèmes propose une offre de services, à travers une filiale dédiée, destinée à aider les revendeurs à répondre à des projets pour lesquels ils manquent de ressources et de compétences internes : déploiement matériel et logiciel, transfert d’expertise, formation, etc.
Cette offre vise plus particulièrement les projets jusqu’à 300 postes. Enfin, le grossiste continue de développer son portail cloud CProDirect en incluant de nouveaux services : campagnes de SMS, envoi de courriers avec La Poste, boutiques en marque blanche, téléchargements logiciels (EBP, Ciel, Softissimo, AD-Aware, NetBarrier, Elephorm, etc.) et télésauvegarde. « Nous devrions très bientôt lancer via CProDirect une offre de visioconférence en paiement à l’usage, des recommandés dématérialisés à valeur probante et, à plus long terme, un CRM, une EDI, une messagerie, de la téléphonie sur IP ou encore de la formation en ligne », prévoit déjà Alain Cadot.
Et, avec plus de 21 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2013, Actual est parfaitement dans les clous pour atteindre son objectif de quelque 27 millions d’euros d’ici à trois exercices…

Source : Revue de presse E.D.I N°35 février 2014