Le Syndicat Régional des Professionnels de l’Informatique et du Numérique (SYRPIN) a élu le 23 Janvier dernier son nouveau président.

SYRPIN

Encouragé par Jean-Charles DUPLAA pour sa succession, le Président de la société Actual Systèmes prend les reines du Syndicat.

Lors de son discours, Alain CADOT a insisté sur l’importance de maintenir une unité au sein du syndicat pour faire front aux problèmes conjoncturelles et afin de, je cite: « poursuivre l’action de ce bureau en alliant nos différences qui forment une complémentarité de compétences juxtaposables, proposant une force représentative où chacun trouve la place qui lui revient et qu’il entend assurer. »

Vous trouverez l’ensemble de son discours dans la suite de ce billet.

Discours Alain Cadot

Chers amis,

Avec 40 ans d’expérience et d’existence cumulées, le SYRPIN est passé de la carte perforée au numérique, de la confidentialité à l’élargissement Grand Public. Un avenir à la fois plein de promesses mais aussi d’incertitudes. Des métiers en constante évolution, une transmission d’entreprise de plus en plus délicate. La formation des collaborateurs performants et perfectibles capables de s’adapter aux changements, ceux liés à notre métier mais aussi à ceux d’une société en perpétuel mouvement.

Aujourd’hui, je me trouve confronté à la réalité de prendre en charge, en passage de relai, la continuité, la poursuite des activités conduites par mes prédécesseurs et plus particulièrement par Jean Charles DUPLAA, qui m’encourage à lui succéder et promouvoir nos activités. Son action basée sur la convivialité, l’échange et le partenariat devra être l’assise de nos évolutions qui devront essentiellement prendre en compte les transformations prévisibles du cœur de notre métier. Nous ne pourrons faire l’économie d’une prospective réaliste qui devra tenir compte des mutations liées à la généralisation de l’utilisation des nos services, des évolutions technologiques, sociologiques et économiques.

La transformation de notre société, conséquence des crises successives qui perturbent nos entreprises, exige une adaptation évolutive où seules les entreprises qui présentent une capacité à intégrer une aptitude aux changements, auront une chance de survie et de développement. Nous aurons aussi à inventer, à initier notre métier pour demain, prenant en compte nos réalités et les évolutions de nos marchés. Nous devrons conforter notre fédéralisme par la reconnaissance de nos professions et devenir un interlocuteur incontournable des pouvoirs publics.

La veille technologique inscrite dans nos statuts doit être un des pivots de notre réflexion, s’en donner les moyens devra être une priorité.

Enfin, il ne peut y avoir d’évolution sans formation, tant de nous même que de nos collaborateurs, la mutualisation de nos moyens pourrait s’envisager, hors du cadre formel accélérant ainsi certains processus.

Je ne vais pas, dans ce propos introductif, reprendre les différents points de notre chartre qui reste notre crédo, je n’envisage pas non plus, être l’acteur déterminant de notre évolution, nous formons un groupe de responsables d’entreprises conscients de notre responsabilité, pour poursuivre l’action de ce bureau en alliant nos différences qui forment une complémentarité de compétences juxtaposables, proposant une force représentative où chacun trouve la place qui lui revient et qu’il entend assurer.

Jeune arrivant dans notre Syndicat Régional, je mesure la confiance qui m’est faite, dans la fonction qui m’est proposée, j’en apprécie les enjeux et me pose la question de ma capacité à ne pas vous décevoir. L’honneur que vous me faites ne supportant pas, ni la médiocrité, ni le laxisme, je m’efforcerai d’être à la hauteur de vos attentes.

Je vous remercie de votre attention et vous renouvelle toute mon adhésion à ce qui doit être la représentation interne et externe de notre syndicat.