Dans une étude menée en décembre-janvier auprès de 158 DSI et responsables informatiques d’organisations françaises de 100 à 5000 employés (dont 81 de moins de 500 et 77 de plus de 500), Netmedia Europe esquisse les grandes tendances de la dépense IT des entreprises et comptes publics français de taille moyenne et intermédiaire.

Premier enseignement, la pression sur les budgets est à la détente par rapport à l’année dernière. Notamment pour les organisations de moins de 500 salariés, qui sont presque deux fois plus nombreuses que l’an dernier (21% contre 12%) à prévoir d’augmenter leur budget IT et surtout quatre fois nombreuses (12% contre 43%) à envisager de le réduire.

En revanche, les organisations de plus de 500 employés ne sont pas encore revenues à un niveau d’optimisme aussi marqué : la proportion de celles anticipant une baisse de leur budget (36%) est encore supérieure à celles anticipant une hausse (21%).
 
 
Depense_IT_2014_Evolution_depense 1
 
C’est dans le domaine des applications que les entreprises sondées sont le plus portées à investir dans les mois à venir : 24% des moins de 500 prévoient d’augmenter leurs dépenses dans ce domaines, contre 13% dans les infrastructures ou 5% dans les services.
 
 
Depense_IT_2014_Depenses_par_domaines 2
 
Les mêmes citent la sécurité, le stockage-sauvegarde et les solutions métier-ERP comme principaux postes de dépense en 2014, tandis que les organisations de plus de 500 salariés citent davantage la virtualisation et le collaboratif (à égalité avec les solutions métier) après la sécurité.
 
 
Depense_IT_2014_Principaux_postes_de_depense 3
 
Pour réduire leurs dépenses IT, les organisations de moins de 500 privilégient la réduction des coûts d’exploitation et de maintenance et la réduction de leur facture télécom, tandis que les plus de 500 sont tout autant disposées à différer certains de leurs investissements que réduire leurs coûts d’exploitation. Le décalage de leurs projets d’investissements est même l’option privilégiée par les organisations publiques qui sont aussi très nombreuses à miser sur l’open source pour réduire leur facture IT.
 
 
Depense_IT_2014_Principales_sources_deconomie 4
 
Dans le domaine des infrastructures, ce sont les postes de travail qui devraient bénéficier de la plus forte croissance des dépenses en 2014, devant les serveurs. Dans le domaine des réseaux et télécoms, c’est la téléphonie sur IP (devant les routeurs et les switches) qui se détache pour les organisations de 100 à 500 employés. Les plus de 500 privilégient le Wifi.
 
 
Depense_IT_2014_Depenses_dinfrastructure 5
 
Dans le domaine des applications, les priorités sont également différentes selon la taille des organisations. Les 100 à 500 mettent les solutions collaboratives à égalité avec les solutions métiers en tête de leurs priorités, tandis que les plus de 500 placent les solutions de communication en deuxième position, loin derrière les solutions métier.
 
Lire l’étude complète
 
Source : http://www.channelnews.fr/expertises/etudes/18837-depense-it-les-tendances-2014-pour-les-entreprises-francaises.html