A l’inverse de ventes de PC de bureau, les ventes de clients légers se portent bien. Selon IDC, elles ont atteint 1,7 millions d’unités en 2012 en EMEA, soit 9,2% de mieux que l’année précédente. En outre, le cabinet d’études est optimiste pour l’année en cours durant laquelle il table sur des livraisons en croissance de 6,2%.

Pour IDC, les bons résultats du marché des clients légers en EMEA tiennent au fait que les fabricants proposent désormais des solutions attractives qui répondent aux besoins de différents marchés verticaux comme les secteurs bancaires, de la santé, de l’éducation et de la vente au détail. « La facilité d’administration, les faibles coûts de maintenance et la limitation de la consommation d’énergie de ces machines contribuent à leur succès auprès des entreprises au détriment des PC de bureau », ajoute Oleg Sidorkin, analyste chez IDC.

Le client léger tout-en-un reste une niche

En 2012, les ventes de systèmes autonomes ont représenté 96,2% des livraisons totales de clients légers en EMEA. Bien que l’intérêt pour les solutions tout-en-un se renforce, elles restent des produits de niche en termes de part de marché. Côté fabricant, le secteur est dominé par HP et Dell qui totalisent à eux deux 55% des parts du marché des clients légers en volume.

« Le potentiel de croissance des ventes de clients légers restent élevé en EMEA, principalement en France, en Allemagne et en Russie où nous attendons des progression de ventes supérieures à 10%, indique Oleg Sidorkin. Dans les années qui viennent, de plus en plus d’entreprises verront dans les clients légers une alternative viable aux ordinateurs de bureau à mesure que ces derniers arriveront en fin de cycle de vie. »

Par F.A.

Source : http://www.distributique.com