Actual Systemes lance une plateforme web en marque blanche qui propose de la vente de services dématérialisés : sauvegarde, voix sur IP, location courte durée…

« Aller chercher des parts de marché supplémentaires chez les clients de mes clients. »

C’est ainsi qu’Alain Cadot, le P-dg d’Actual Systems explique sa volonté de diversifier l’activité de son entreprise.

« À l’origine nous sommes un grossiste en informatique. Nos clients sont des sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) qui installent du matériel chez leurs clients, précise le P-dg. Depuis que j’ai repris la société en 2007, j’ai réorienté l’activité vers la fourniture de solutions complexes d’infrastructures sur mesure. Les clients pro peuvent toujours nous acheter du matériel mais via une plateforme web. »

Le coeur de métier d’Actual systems a ainsi migré du négoce vers le service.

Un agrégateur de services Fort de ce premier repositionnement, le P-dg a aujourd’hui décidé de se diversifier vers une seconde activité : la fourniture de services dématérialisés via une plateforme web en marque blanche.

« Je suis parti d’un constat simple : nos clients pro qui installent le matériel informatique chez leurs clients, installent aussi souvent les imprimantes et gèrent le consommable. Mais dans ce domaine, il subisse la demande du client car ce n’est pas leur métier premier »

explique Alain Cadot. Le P-dg a  onc eu l’idée de proposer à ses clients-revendeurs une plateforme web en marque blanche qui propose à la vente cartouches et consommables mais aussi des services dématérialisés comme la location de matériel courte durée, la voix sur IP, des services de web conférence, de la sauvegarde externe, des sites internet… Lancement en octobre

« Il s’agit d’un agrégateur de service, précise Alain Cadot. Pour le client final, il n’y a qu’un seul interlocuteur : son revendeur mais nous partageons les marges. »

Pour mettre au point cette nouvelle offre, Alain Cadot qui a créé une filiale dédiée, baptisée CProdirect, a investi en fonds propres et a embauché six personnes. Une levée de fonds de 1,1 million d’euros vient d’être effectuée pour assurer le lancement commercial dès ce mois d’octobre. « Nous avons une base de 1.000 revendeurs, précise le P-dg Pour le moment nous allons commencer avec une trentaine d’entre eux, histoire de roder le dispositif. » D’ici à 5 ans, Alain  adot espère atteindre les 7 millions d’euros de chiffre d’affaires avec CProdirect et vise un CA consolidé à 27 millions d’euros. Orianne Esvan