Dans un an, Microsoft laissera définitivement tomber Windows XP et n’assurera plus son support. Ce qui veut dire : plus de mises à jour, plus de correctifs et la fin de la prise en charge de la part des éditeurs de logiciels et des fabricants. Pour ceux qui en sont encore équipés, il reste donc un an pour changer d’ordinateurs. Et ils sont nombreux (près de 40 % des PC tournent encore sous XP). Cette fois, Microsoft emploie la manière forte.

Microsoft nous rappelle qu’en dix ans, la technologie a radicalement transformé l’entreprise, que le cloud computing, les réseaux sociaux, les big data, le BYOD, le télétravail et les tablettes sont apparus et offrent désormais des possibilités qui n’existaient pas en 2001, à la sortie de Windows XP. « Mettre à jour Windows, c’est donc permettre à son entreprise de bénéficier d’un système informatique plus rapide, plus fiable, plus fluide et plus sûr, et aux collaborateurs d’évoluer vers une nouvelle génération de PC, tablettes, portables et hybrides particulièrement adaptés à leurs besoins » souligne le géant américain qui met évidemment en avant son dernier OS, Windows 8, bien plus évolué et plus léger que Windows XP.

Si le parc grand public semble devoir basculer vers Windows 7 et 8 en raison des pré-installations sur les nouveaux PC, l’enjeu reste de taille au sein des entreprises où les migrations sont beaucoup plus lentes. Le passage de Windows XP vers Windows 7 ou Windows 8 nécessite notamment une installation complète du système. Ce qui explique pourquoi un déploiement en entreprise peut durer plusieurs années (voir ci-dessous), comme le rappelle Microsoft.

Et aussi pourquoi, à ce jour, Windows 8 n’occupe que 3 à 4 % du parc mondial tandis que Windows XP est toujours présent sur 37,8 % des PC. Alors, l’éditeur sort les arguments financiers. Une offre commerciale est ainsi proposée aux PME qui peuvent bénéficier de 15 % de remise pour une migration vers Windows 8 Pro et Office Standard 2013. Dans la limite de 250 postes.

Avez-vous le choix ?

Cette annonce est également l’occasion pour Microsoft de faire le point sur plusieurs questions récurrentes :

  • Primo, abandonner Windows XP, ne veut pas dire abandonner ses applications professionnelles. Les éditeurs ont, pour la plupart, déjà mis à jour les logiciels professionnels pour qu’ils fonctionnent sur Windows 7 et 8
  • Secundo, Windows 8 a été pensé pour répondre aux évolutions et besoins de sécurité, de flexibilité et de productivité propres à l’univers professionnel
  • Tertio, il existe plusieurs moyens de migrer vers Windows 7 ou Windows 8, soit en investissant dans de nouveaux PC, soit en achetant des licences en volume chez un revendeur agréé
  • Quarto, le déploiement moyen en entreprise de Windows 8 peut prendre de 18 à 32 mois
  • Enfin, Microsoft rappelle que les employés de l’entreprise ne seront pas dépaysés puisqu’ils ont pour la plupart déjà migré vers Windows 7 ou Windows 8 dans leur vie personnelle.

    En gros, y’a plus qu’à…

    Source : http://www.itrnews.com