Gartner vient de livrer les chiffres du marché mondial des serveurs au premier trimestre 2014. On retiendra qu’au plan mondial les volumes progressent légèrement (+1,4%), à 2,36 millions d’unités, mais que les revenus continuent de baisser

(-4,1%) à 11,35 milliards de dollars.

Toutefois, c’est l’inverse en Europe-Moyen-Orient (EMEA) où, après dix trimestres de baisse d’affilée, les ventes en valeur progressent (+2,5%) malgré une baisse sensible des livraisons (-6,1%). Ce qui témoigne d’une évolution de la demande vers des configurations plus haut de gamme.

Ainsi, toujours en EMEA, Gartner note un ralentissement du déclin des serveurs non x86, avec une baisse de seulement 3,4% des revenus des serveurs Unix RISC/Itanium, et une hausse de 8,6% des grands systèmes. Les serveurs x86 progressent de 3,4% en revenus. En EMEA, l’Europe de l’Ouest tire son épingle avec une croissance de 6,7% des revenus.

Au niveau mondial, les serveurs Unix RISC/Itanium poursuivent leur déclin (-16,9% en revenu), de même que les grands systèmes (-37,6%). Les serveurs x86 progressent de 2,8% en revenus. Les blades x86 progressent de 5,2% en valeur (malgré une baisse de 3,9% des volumes) et les serveurs racks de 1,7%.

Malgré une baisse de 7,9% de ses livraisons, HP limite la casse avec une baisse en revenus (-2,3%) inférieure à celle du marché, confortant sa place de numéro un mondial. Il creuse l’écart avec IBM dont les revenus s’effondrent de 25,6%. Désormais en quatrième position derrière Dell, Cisco est le seul fournisseur du top 5 à enregistrer une hausse de ses ventes : +37% en valeur.

On notera l’entrée de Huawei et de Inspur Electronics dans le top cinq mondial en volumes, respectivement à la quatrième et cinquième place devant Oracle, Cisco et Fujitsu.

En EMEA, le classement est plus conservateur avec un HP toujours ultra-dominant qui améliore encore sa part de marché en revenus (à 35,9%), une deuxième place occupée par IBM qui recule moins fort que partout ailleurs (-8,7%), un Dell en troisième position qui perd du terrain, un Fujitsu (+18%) qui conforte sa quatrième position et un Oracle, cinquième, qui se stabilise à 5,3% de parts de marché.

tableau1

tableau2

Source : http://www.channelnews.fr/expertises/etudes/19987-serveurs–ibm-seffondre-cisco-se-hisse-dans-le-top-4.html