Comm’back, le spécialiste des outils marketing et commerciaux pour les professionnels de l’IT, lève le voile sur les résultats de son fameux baromètre portant sur les tendances IT du moment. Les résultats de cette nouvelle étude montrent en effet « une réelle croissance des projets intégrant les notions de Cloud Computing et de mobilité, résume Georges Blanchard, directeur général de Comm’Back. Cela devrait rayonner au sein des entreprises. La pertinence de ces offres au regard des directions fonctionnelles est une donnée centrale qui explique le succès de ces technologies. »

Cette année, comme prévu, ce sont le Cloud et la mobilité qui sont au cœur des priorités. Comm’back enregistre, en effet, un bond significatif du nombre de projets dans l’univers du Cloud, ainsi qu’une hausse importante du nombre de projets en matière d’acquisition de smartphones et d’usages de terminaux mobiles. Des résultats qui ne font que confirmer l’attrait du Cloud (coût à l’usage, flexibilité, diminution des coûts d’intégration, etc.) et de la mobilité, notamment la gestion du BYOD, le nouveau challenge de bon nombre d’entreprises.

C’est aussi l’effervescence du côté des produits de stockage, en raison de l’explosion des volumes de données, de la recherche effrénée de performances, de l’amélioration de la sécurité et du diminution du coût du gigaoctet (-300 % en trois ans). Même chose du côté des produits de sauvegarde et dans le domaine de la sécurité. « Les rapports alarmants sur ce sujet stimulent la demande » note Comm’back.

Ce qui se dégage également de cette étude, c’est une recherche de baisse des coûts pour les entreprises. Ce qui se traduit par un usage important des solutions de back-office, le lancement de projets orientés SaaS, mais aussi par la mise en œuvre de nouveaux schémas et processus permettant d’utiliser le Cloud dans de bonnes conditions (recherche d’optimisation des flux, sécurité, etc.).

En revanche, le nombre de projets dans tous les produits de gestion est en nette baisse. « Les directions métiers trouvent de plus en plus de solutions en mode SaaS qui leur permettent de s’émanciper de la DSI mise au courant à la fin du processus de décision » conclut Comm’back.

Source : http://www.itchannel.info