Les ventes de PC n’ont pas toujours redécollé au cours du 3ème dans la zone EMEA. Elles ont même poursuivi leur chute avec 21,4 millions d’unités écoulées, soit une baisse de 16% par rapport à l’an dernier.

Ce sont évidemment les PC portables qui souffrent le plus avec des ventes en baisse de 20,6% à 13,3 millions d’unités et ce, alors que les PC de bureau accusent un recul de seulement 7%, mais avec un volume moindre (8 millions d’unités).

Cela dit, IDC note que, même si la rentrée n’a pas été aussi profitable qu’espérée (excepté dans le secteur de l’éducation), le ralentissement est moins marqué qu’au cours du second trimestre. « Bien qu’il soit encore trop tôt pour parler de reprise, explique Chrystelle Labesque, research manager, EMEA Personal Computing, chez IDC, le pire semble bien avoir été atteint au cours du second trimestre ». Elle précise que la fin du support de Windows XP l’an prochain amènera forcément les départements IT des entreprises à se pencher sur la question du renouvelement des machines. Une bonne nouvelle pour le marché.

En Europe de l’Ouest plus particulièrement, les ventes ont chuté de 13,2%. Et ce n’est une surprise pour personne. La disparition des netbooks pèse évidemment sur ces résultats. Sans compter qu’à la même période l’an dernier, Microsoft préparait le lancement de Windows 8, son OS phare. Cela dit, certains marchés s’en sortent plutôt bien, c’est le cas notamment des pays germanophones et des pays nordiques, mais aussi de l’Irlande et de la Grèce. En Europe Centrale et dans les pays de l’Est, en revanche, les ventes n’ont pas été bonnes. Même son de cloche au Moyen-Orient et en Afrique.

Du côté des fabricants, HP a semble-t-il consolidé sa place de numéro 1 avec de bons résultats en Europe de l’Ouest, en Afrique et au Moyen-Orient. Lenovo a également poursuivi sa croissance et a considérablement renforcé sa présence commerciale dans la zone EMEA. Acer reste cramponné à la troisième place, malgré une sérieuse baisse de la demande et la disparition des netbooks. Dell arrive à la 4ème place avec de bons résultats et un rafraîchissement salvateur de ses gammes de PC. Asus ferme ce Top 5 et souffre, lui aussi, de la disparition des netbooks. Derrière, on trouve Apple qui arrive avec de nouveaux produits, puis Toshiba , Samsung, Sony et Fujitsu.

Source : http://www.itrnews.com/articles/144192/ventes-pc-europe-pire-est-derriere.html?key=4cda382361c0c18a